Vous êtes ici : > Accueil > Stationnement gratuit pour les personnes handicapées. L'arbre qui ne doit pas cacher la forêt

Stationnement gratuit pour les personnes handicapées. L'arbre qui ne doit pas cacher la forêt

27/11/2014 14:25 par Marie-José Delbary

L'Assemblée Nationale a adopté à l'unanimité le 25 novembre, en première lecture, la proposition de loi visant à garantir la gratuité du stationnement pour les personnes handicapées. Un vote attendu par les adhérents de la FNATH, mais qui ne doit pas, à quelques semaines de la Conférence nationale du handicap, constituer l'arbre qui cache la forêt de l'absence d'avancées concrètes pour le quotidien des personnes handicapées dans les domaines des ressources et de la compensation, sans oublier les reculs récents dans le domaine de l'accessibilité. Résoudre un souci quotidien ne revient pas pour autant à définir une véritable politique nationale du handicap.

Sans nul doute, la gratuité du stationnement constitue une avancée pour la vie quotidienne des personnes handicapées, qui permettra d'homogénéiser les pratiques des communes. Cette proposition de loi est donc soutenue par les adhérents de la Fnath, qui attendent maintenant la fin du débat parlementaire et sa mise en application concrète.
Mais une telle mesure ne doit pas constituer l'arbre qui cache la forêt :
  • du retour en arrière concernant la mise en accessibilité des établissements recevant du publics, car rien ne sert de se garer devant des bâtiments inaccessibles...,
  • du vide sidéral d'avancées concrètes sur les questions liées aux ressources ou à la compensation du handicap.
Par ailleurs, la proposition de loi continue de soulever un certain nombre d'interrogations dans la mesure où elle exclut de son champ d'application les parkings privés ou en concession, de plus en plus importants dans les villes, et qu'elle n'aborde pas les questions liées ni à la fraude des cartes, qu'elle va pourtant contribuer à développer, ni au nombre de places disponibles.
La FNATH espère que la procédure parlementaire permette d’adopter cette proposition de loi dans les meilleurs délais, afin que les personnes handicapées puissent rapidement en bénéficier.


Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org